Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Anne-Marie Delcambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anne-Marie Delcambre

Message  Isabelle le Dim 5 Fév - 16:41

Anne-Marie Delcambre a été professeur d'arabe au Lycee Louis-Grand à Paris et islamologue.



Elle a écrit plusieurs livres dont le plus connu, et qui mérite un fil à lui seul est "L'islam des interdits". Elle y critique vivement l'islam en affirmant que l'islamisme (l'intégrisme, le radicalisme) n'est pas la maladie de l'islam, mais bien l'islam dans toute sa splendeur.
Elle compte se servir pour cela de versets du Coran mais aussi de faits d'actualité.

Voici ses autres livres :
Méthode d'arabe Linguaphone, Linguaphone Institute, 1979
Mahomet, la parole d'Allah, Gallimard, coll. « Découvertes », 1987
Mahomet, Desclée de Brouwer, 1999.
L'Islam, La Découverte, 2001
Enquêtes sur l'islam : En hommage à Antoine Moussali, collectif, Desclée de Brouwer, 2004
La schizophrénie de l'islam, Desclée de Brouwer, 2006
Soufi ou mufti? : Quel avenir pour l'islam?, Desclée de Brouwer, 2007. Préfacé par Daniel Pipes.
L'Islam des interdits, Desclée de Brouwer, 2008

"Mahomet la Parole d'Allah" est une biographie imagée du prophète.
"La schizophrénie de l'islam" est un livre dont le but est de dénoncer un "paradoxe" de l'islam : le fait que les chrétiens et les Juifs doivent payer la dhimmi et avoir un statut inférieur, alors que l'islam serait-elle même issue de la secte judéo-chrétienne des Ebionites.

Anne-Marie Delcambre est intervenue régulièrement entre 2003 et 2009 sur une radio canadienne du nom de Rokquick, chaine réputée pour être classée d'extrême-droite. C'est parce que Anne-Marie Delcambre entend également dénoncer une islamisation de l'Europe.
En décembre 2010, elle est intervenue aux assises de l'islamisation à Paris.

Voici un article complet sur Anne-Marie Delcambre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Marie_Delcambre

avatar
Isabelle

Messages : 948
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/10/2011

http://fr-fr.facebook.com/pages/Complot-Mondial-Contre-La-Sant%C

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Marie Delcambre

Message  -Ren- le Dim 5 Fév - 16:52

Compte tenu du positionnement idéologique de cette personne, je me suis permis de déplacer votre sujet dans une rubrique permettant une plus grande liberté d'expression.

Au passage, quitte à donner des liens, voici le fil dédié à AMD -où elle intervient- sur LibertyVox :
http://www.libertyvox.com/phpBB/viewtopic.php?f=5&t=894 :a:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15396
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Marie Delcambre

Message  -Ren- le Dim 5 Fév - 17:52

Comme toujours, avant une éventuelle discussion, je pars à la pêche aux sources ;)

Un extrait de L'Islam des Interdits :
AMD a écrit:S'agissant des textes fondateurs musulmans –le Coran et la Sunna– la question se pose de savoir si on peut s'autoriser une interprétation nouvelle, laquelle ne s'est pas jusqu'ici exprimée en terre d'Islam. En d'autres termes, est-il possible de lire la lettre de ces textes selon les conditions qu'offre le paysage mental de notre temps ?

Pour les savants traditionnels de l'Islam, la réponse est un non catégorique. Ce serait une innovation blâmable (bid'a), une hérésie !

Soheib Bencheikh, dans son livre Marianne et le Prophète, est honnête, lui, quand il écrit : «Les intellectuels se réclamant de la confession musulmane répètent sans cesse que l'Islam est fraternité, paix et tolérance. Ils ont certainement raison, mais ils n'ont aucun soutien théorique qui permette d'appuyer la plupart de leurs affirmations. Les modérés veulent embellir l'image de leur religion mais ce qu'ils disent de l'Islam ne traduit qu'un souhait. Seule la version archaïque du droit musulman demeure sur le terrain... offrant une vision globale des choses. Cependant son application dans le domaine relationnel relève de la folie» (...) Dalil Boubakeur, recteur de l'Institut musulman de la grande Mosquée de Paris : «Non ! l'Islam n'est pas une politique !» Ce lettré rationaliste ne veut pas voir «la foi encadrée dans le carcan du juridisme» (...) Il leur oppose l'Islam des philosophes, Avicenne, Averroès, oubliant un peu vite que l'Islam des juristes a violemment combattu ces philosophes. Pas seulement les juristes, le peuple aussi (...)

Mais n'en déplaise à cet aimable recteur, non ! l'Islam n'est pas seulement une foi, c'est aussi une loi. Et les juristes (fuqahâ) ont toujours stigmatisé ceux qui n'avaient que le nom d'Aristote à la bouche et le petit peuple de Bagdad vomissait ces apports culturels étrangers et suivaient Ibn Hanbal. Parler de théologie sclérosée de l'Islam, d'archaïsme du droit musulman, n'empêche pas que l'Islam juridique est bien vivant dans tout le territoire musulman et que c'est même le seul Islam qui soit pratiqué. Les intégristes ne sont pas des hérétiques par rapport au système traditionnel de l'Islam. Ils veulent simplement que tout soit appliqué à la lettre. Or comment les choses pourront-elles changer puisque le Coran est considéré comme immuable et intouchable ? Le Coran en milieu musulman reste sacralisé et on est loin du débat des philosophes mutazilites qui, dès le VIIIe siècle, posèrent la question du Coran créé ou incréé.

Depuis le 11 septembre 2001, on répète que ce n'est pas cela l'Islam, que le Coran est un message de paix et d'amour, qu'il s'agit là d'une dérive politique, d'une maladie! Une mauvaise fièvre en quelque sorte ! Mais si le Coran était uniquement une parole de compassion, de douceur et de pardon, valable pour tous et pour tous les temps, pourquoi ces versets autorisant le talion, prescrivant le combat ? Pourquoi ces prescriptions sur l'amputation pour vol, la flagellation pour adultère ? Pourquoi cette autorisation de la polygamie, même accompagnée de mise en garde, pourquoi ces versets sur la répudiation, même si c'est le licite le plus haïssable ? Pourquoi cette différence de traitement entre l'homme et la femme dans l'héritage et le témoignage ? Pourquoi cette autorisation donnée à l'homme de frapper la femme, même si c'est en dernier recours ? Pourquoi cette sourate 8 sur le butin, les dépouilles de guerre ? Pourquoi ce rappel du massacre de la troisième tribu juive de Médine ? Pourquoi ces versets contraignants sur la tenue vestimentaire des femmes ? Pourquoi le verset sur la menstruation qualifiée de souillure ? Pourquoi tous ces versets stigmatisant les Juifs ? Pourquoi ces invectives contre ceux qui sèment la corruption sur la terre ? (...)

Il faut avoir le courage de le dire: dans le Coran comme dans la Sunna se trouvent certaines prescriptions qui sont intolérables pour une conscience moderne. Le Moyen Age trouvait normal de brûler les hérétiques. Le musulman traditionnel, intégriste, qui suit les textes à la lettre, n'est peut-être pas toujours très loin de cette mentalité médiévale (...) De même, en quoi Erdogan, l’ancien maire d’Istanbul en Turquie, dont le parti islamiste «Justice et Développement» a obtenu 34 % des voix, raflant 363 sièges sur 550 au Parlement, peut-il être vu par nos médias bien indulgents comme un islamiste «modéré» alors qu'il avait proclamé haut et fort : «Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles nos casques et les mosquées nos casernes» ?
:arrow: http://www.fnb.to/FNB/Article/Bastion_79/delcambre.htm

NB: sur la dernière remarque, j'ai envie de rappeler ce qu'écrit St Paul : Armez-vous de force dans le Seigneur, de sa force toute-puissante. Revêtez l'armure de Dieu pour être en état de tenir face aux manoeuvres du diable. Ce n'est pas à l'homme que nous sommes affrontés, mais aux Autorités, aux Pouvoirs, aux Dominateurs de ce monde de ténèbres, aux esprits du mal qui sont dans les cieux. Saisissez donc l'armure de Dieu, afin qu'au jour mauvais, vous puissiez résister et demeurer debout, ayant tout mis en oeuvre. Debout donc ! A la taille, la vérité pour ceinturon, avec la justice pour cuirasse et, comme chaussures aux pieds, l'élan pour annoncer l'Evangile de la paix. Prenez surtout le bouclier de la foi, il vous permettra d'éteindre tous les projectiles enflammés du Malin. Recevez enfin le casque du salut et le glaive de l'Esprit, c'est-à-dire la parole de Dieu (Eph VI, 10-16)
...de l'ambivalence des métaphores guerrières... :fff:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15396
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Marie Delcambre

Message  -Ren- le Dim 5 Fév - 18:03

Une recension de son livre La schizophrénie de l’islam :
En s’interrogeant sur les origines schizophrènes du malaise actuel de l’islam, l’auteure assure qu’entre l’idéal de la religion des origines, la rigueur des enseignements du prophète, le carcan des interdits et la réalité vécue à travers la diversité des cultures, l’aspiration des individus à la liberté et le choc des fanatismes, le réveil est souvent rude, voire tragique.

C’est parce que l’islam est une religion de convertis qu’il est schizophrène. Telle est la thèse principale de l’ouvrage. La genèse de l’islam peut être reliée au judéo-nazaréisme, une idéologie messianique qui s’opposait à la fois au judaïsme rabbinique (en reconnaissant Jésus comme Messie) et au christianisme (en refusant de reconnaître Jésus comme Dieu). Après diverses tentatives, une telle idéologie se serait appuyée sur les tribus arabes d’Arabie. À la Mecque, Muhammad n’aurait jamais voulu instaurer une nouvelle religion : il aurait simplement entrepris de convaincre les Arabes de croire à ce qui est écrit dans le livre de Moïse. Le mot Coran est d’ailleurs sémantiquement proche du nom que les juifs donnent à la Torah : Mikrah. Lorsqu’il est dit : «Je vous narre les récits du Livre», alors que le Coran n’existe pas encore (il n’a été composé qu’après la mort de Muhammad), c’est du livre de Moïse qu’il s’agit. Cela est confirmé par la sourate VI, 154 : (...) «Puis nous avons donné à Moïse le Livre» (...) La totalité des exemples détaillés font de l’islam «l’exaltation coranique de la loi de Moïse», et lorsqu’il s’agit de justifier la stigmatisation des juifs de Médine face à la surestimation des musulmans, apparaît «une autre conséquence : celle de créer un terrain propice à la paranoïa» (p. 29). Telles sont les bases premières sur lesquelles se construit le deuxième chapitre qui fait des conversions un moteur primordial dans l’expansion de l’islam (...)

«Le Xe siècle en Andalousie est censé constituer la période la plus brillante du califat mais comme les Umayyades de Damas, deux siècles plus tôt, les Umayyades de Cordoue se servirent de la civilisation chrétienne. Seulement on oublie trop souvent de le dire» (p. 87). Nous constatons ainsi que rien ne filtre sur le droit traditionnel du statut de hurriyya pour les non musulmans. Ces «gens du livre» qui paient capitation, sont «protégés» (dhimmi), par leur pacte d’allégeance (...)

L’ouvrage se contente d’insister sur le fait que les premières conversions ont été plus sociales que religieuses. Le converti, souvent captif de la guerre des conquêtes mais que sa conversion affranchissait, était formellement rattaché à un lignage tribal (arabe) dont il portait dorénavant le nom précédé de la mention mawlâ (affilié) pour bien marquer qu’il ne s’agissait pas d’une parenté par le sang. Le chapitre intitulé «Le lien entre jihâd et conversion à l’islam» se présente comme un plaidoyer contre la mobilisation sacrée puisque la prise des captives dans le butin et la pratique de la polygamie ne suffisait pas, les arabes étaient les vainqueurs moins nombreux acculés à se montrer plus tolérants, d’où l’acceptation du statut de la dhimma. «Le grand mensonge c’est de laisser croire que les conversions auraient été spontanées. Ces populations de non-musulmans, en terre devenue terre d’islam, ne constituaient absolument pas des minorités. Il s’agissait bien de l’immense majorité des populations conquises» (p. 49)

(...) L’auteure insiste sur la nature schizoïde de l’islam face à la notion de persécution des juifs et chrétiens. «La caractéristique de la schizophrénie, c’est de ne pas coller à la réalité et de s’enfermer dans un monde surréel, avec des refoulements obligés qui ne peuvent qu’aboutir au délire violent de persécution» (...)
:arrow: http://assr.revues.org/10413

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15396
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Marie Delcambre

Message  -Ren- le Dim 5 Fév - 18:04

Le sommaire de ses articles sur Clio : http://www.clio.fr/espace_culturel/anne-marie_delcambre.asp
Une interview sous le titre "Islam : en finir avec le religieusement correct" : http://www.nuitdorient.com/n2314.htm
Une intervention sous le titre "Il n’y a pas de différence entre islam et islamisme" : http://ripostelaique.com/Anne-Marie-Delcambre-Ce-qu-il-faut.html
Un article sous le titre "La Finance islamique ou l’islamisation déguisée" : http://www.libertyvox.com/article.php?id=381
...Il y a évidemment tout un tas d'interventions filmées/enregistrées, mais pour débattre de ses arguments, rien ne vaut l'écrit ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15396
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Marie Delcambre

Message  Isabelle le Ven 24 Fév - 20:10

J'ai lu l'islam des interdits et je peux vous en donner un résumé. Il présente en fait toutes les épines de l'islam. Voici son sommaire et un résumé de chaque chapitre :

Mahomet, le beau modèle ?

Les expéditions militaires et les captives de guerre. La Taqiyya de certains comme le libanais Salah Stétié

L'islam et la guerre ?
L'obligation de guerre sainte se trouve bien dans le Coran. Le thème occupe environ 250 versets sur 6235 versets.

L'islam et l'assassinat politique ?
"L'assassinat politique est tout à fait licite" justifié par l'assassinat d'Asma Bint Marwan.
Exploit de 'Omayr, 'Abou Afak, la Taqiyya, Kaab Ibn Achraf "L'assassinat du poète Juif est traité sur sept longues pages", juif Satam b. Abi Al-Huqayq, Kinanah b. Al-Rabi : torturé par Al-Zubayr, "Faire peur, si peur que personne n'osera plus rien tenter contre lui, c'est la stratégie du prophète de l'islam".
Elle relie ces histoires à l'assassinat du président algérien Mohammed Boudiaf

L'islam et le terrorisme ?
Parle de l'islam chiite et de l'islam kharédjite azraqite. Parle de Oussama Ben Laden.

L'islam et la femme ?
L'autorisation de frapper la femme en dernier recours sur la base du verset 4:34, "La femme en tant que telle ne vaut rien", pour le témoignage, elle vaut la moitié d'un homme, "La répudiation prononcée trois fois devient irévocable".

L'islam et les Juifs ?
"Pas de talion possible entre musulmans et protégés", "Interdiction de posséder des livres religieux musulmans, d'en discuter avec des musulmans, d'avoir des serviteurs musulmans", judéophobie de l'islam : Attachement au bas monde : 2:89, Manque de fraternité : 2:79, Faussaires : 2:73, 98:5 : les pires de l'humanité, Maudits : 4:154.

L'islam et les chrétiens ?
9:30 : "Qu'Allah les tue"

L'islam et les animaux ?

L'impureté du chien en islam, les dispositions testamentaires de Mohammed Attah, responsable présumé des attentats du 11 septembre disant : "Je ne veux pas être des impurs : des chiens et des femmes"

L'islam et les images ?
2001 : vallée de Bamyan ; destruction de deux bouddhas

L'islam et la science ?
L'islam et la sexualité ?
Des affirmations qui n'ont pas forcément de fondements :
"La femme en menstrues est une souillure"
"Ce qui parait choquant pour une mentalité occidentale moderne, c'est qu'un texte religieux, un texte juridique puissent aborder des aspects de la vie intime qu'on verrait mieux dans des revues médicales spécialisées dans le sexe"
"La préoccupation constante de l'islam c'est de "civiliser" l'homme, de l'éduquer, que l'homme ne se comporte pas en animal"
"La banalisation de l'homosexualité est une perversion satanique"
Peine de mort pour l'homosexualité
Selon certains juristes, l'homosexualité est "une sécrétion naturelle de la société occidentale, orientée vers la satisfaction des instincts et des désirs en tournant le dos à la religion"

L'islam et l'argent ?
Proscription de l'usure.

L'islam comme communauté?
L'apostasie est punie de mort

L'islam et la loi ?
On ne prie pas n'importe quand et n'importe comment
On ne fait pas le jeune du ramadan quand et comme on veut
L'auteur parle de ligotage

L'islam et la politique ?

"Oui, l'islam fut d'abord une politique"

L'islam et les droits de l'homme ?
Il faut oser le dire : il n'ya pas de droits de l'homme en islam au sens où on l'entend dans le christiannisme

L'islam et l'Occident ?
Critique de l'interdiction de moderniser les textes.

L'islam et la modernité ?
"Moderniser l'islam est violemment refusé. On préfère plutot islamiser la modernité".

L'islam et la démocratie ?
L'islam n'a pas inventé le droit de vote.

L'islam et la laïcité ?
Les Mille et une nuits ne doit rien à l'islam*
2003 : Quand les piscines publiques cèdent à la ségrégation religieuse

Dans ce livre, comme dans ses conférences, elle présente toujours les mêmes choses et les mêmes épines de l'islam.
avatar
Isabelle

Messages : 948
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/10/2011

http://fr-fr.facebook.com/pages/Complot-Mondial-Contre-La-Sant%C

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Marie Delcambre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum