Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Lois religieuses et châtiments ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lois religieuses et châtiments ?

Message  -Ren- le Mar 31 Jan - 10:05

Demat d'an holl, bonjour à tous !

Qu'il s'agisse d'un juif, d'un musulman ou d'un catholique, nous avons dans nos traditions religieuse une grande place accordée à la réflexion sur "la Loi" (Halakha, Charia, Droit Canon...). Ces lois envisagent des sanctions. Mais comment celles-ci sont-elles réellement interprétées ? Quelle est leur utilité ? Leur efficaécité réelle ? Un vaste sujet, déjà évoqué par ailleurs (ex: http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t114p60-tariq-ramadan#15734 ; http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t237-le-fils-indocile-dt-xxi )...

Je le lance suite à une interview (sur les lois pénales en France) qui à mon sens pose de bonnes questions :
Vous écrivez que « les lois pénales sont souvent calibrées selon leur impact supposé sur l'opinion, non selon leur efficacité réelle ». Avez-vous des exemples concrets ?
(...) La loi mémorielle condamnant la négation des génocides, notamment arménien, est un très bon exemple. Elle sera très peu appliquée, car la loi Gayssot de 1991 (qui pénalise le génocide des juifs) l'est peu. Elle vise seulement à montrer à une partie de l'électorat qu'on adhère à ses thèses (...) La loi qui pénalise l'occupation des halls d'immeubles, adoptée en 2003. Elle a été extrêmement peu appliquée, car elle est inapplicable : comment démontrer le délit d'entrave à la circulation dans un hall d'immeuble ? C'est impossible. Donc application très faible, mais effet dans l'opinion : rassurer, protéger. Autre exemple tout à fait éclairant : la loi sur l'interdiction du port de la burqa dans les lieux publics. Le débat sur son adoption a fait un bruit phénoménal pendant des mois, mais elle est finalement très modérément appliquée, avec beaucoup de prudence de la part des policiers (...)

Ce qui est frappant, c'est la multiplication des incriminations, alors qu'on utilise toujours les mêmes « outils » : le vol, les coups et blessures, le trafic de stupéfiants, les infractions sexuelles... Tout se passe comme si on avait besoin d'ajouter toujours des infractions nouvelles pour donner à l'opinion le sentiment qu'on répond à une attente. Alors qu'en réalité, la pratique ne change pas beaucoup. Il y a ce que les criminologues appellent une « criminalisation secondaire » : ce n'est pas la loi qui parle, mais les professions chargées de l'appliquer (procureurs, policiers...) qui sélectionnent dans la loi ce qui leur est utile pour agir efficacement. C'est cela qui donne la loi « réelle », la « politique pénale » déclinée par régions, par villes (...)

Le problème aujourd'hui, c'est que nous sommes dans une doctrine utilitariste : les lois sont conçues pour être utiles et dissuasives, en fonction d'une protection attendue du citoyen. Cette dissuasion générale est donc aveugle au cas particulier, à la réalité individuelle et sociale de chaque affaire. C'est bien pourquoi il y a des juges, des policiers et des avocats qui, chacun à leur place, doivent réinterpréter la loi en fonction des événements qui surviennent (...)

Dès lors que vous promettez au citoyen un monde sans danger et sans risque, vous êtes contraint de poursuivre le mouvement de la multiplication des lois, car la loi elle-même incarne cette promesse de risque zéro. Du fait qu'elle ne peut se réaliser, son mouvement est inépuisable et son renouvellement, inéluctable. C'est le discours utopique qui domine aujourd'hui (...)

Aucune peine automatique ne réduit la criminalité. C'est un postulat utilitariste répandu dans le néo-libéralisme : on imagine que le délinquant va anticiper, par son comportement, un risque d'incarcération. Mais toutes les études –je parle d'un siècle d'études cliniques et psychiatriques– montrent que le comportement du délinquant n'est pas rationnel ! Il est lié à des tas d'autres facteurs : personnels, sociaux, familiaux, psychiatriques... C'est infiniment plus complexe qu'un simple calcul des risques liés à une peine encourue. Une bonne réponse à cette thèse est de se demander qui est réellement en prison. Il y a 20% de personnes souffrant de troubles psychiatriques, un tiers de toxicomanes ou d'alcooliques, six fois plus de suicides qu'en milieu libre... Ce sont des individus profondément perturbés, malades, cassés par les aléas de la vie. Je ne retrouve pas dans cette population-là ces individus que les lois décrivent comme capables, pour éviter le désagrément de la prison, de diminuer rationnellement leur consommation de drogue, ou leur activité délinquante (...)
:arrow: http://www.rue89.com/2012/01/21/en-prenant-parti-pour-les-victimes-sarkozy-devoie-la-justice-228559

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15396
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lois religieuses et châtiments ?

Message  pauline.px le Mar 31 Jan - 17:06

Bonjour Ren

-Ren- a écrit:
Vous écrivez que « les lois pénales sont souvent calibrées selon leur impact supposé sur l'opinion, non selon leur efficacité réelle ». Avez-vous des exemples concrets ?



Pour parler de l'efficacité réelle d'une sanction, il faut déjà s'entendre sur les objectifs que la commmunauté assigne réellement à ses sanctions.

Il y a bien sûr les objectifs apparents comme (sans prétendre être exhaustive...):
éliminer une brebis galeuse,
protéger la communauté contre un malfaisant,
dissuader,
empêcher la récidive,
faire oeuvre pédagogique, transformer et rééduquer,
et aussi
apaiser les victimes éventuelles...


Mais aussi des objectifs plus discrets :
taire ce qui ne devrait pas être permis,
fixer des limites,
purger la communauté de quelques fantasmes,
assurer la cohésion sociale,
éteindre le feu de la vengeance personnelle,
dresser une carte polychrome où se distingue le "véniel", où le pardon est envisageable pour des motifs pédagogiques, le "grave"... et jusqu'au "sacré" dont il ne faut même pas discuter,
organiser le jeu symbolique des responsabilités,
mais aussi
par l'échelle de valeurs dans la transgression proclamer une échelle de valeur des biens et des personnes dans la communauté,


etc.

Tout est une affaire d' "économie" où les sanctions relèvent d'une sorte d'équilibre du marché où se confrontent les symboles, les émotions, les intérêts matériels...

La morale n'a qu'une importance relative tant elle est à géométrie variable.

Songeons que la dernière femme à avoir été guillotinée en France l'a été pour avoir aidé des femmes à avorter.
C'était le crime le plus odieux, qui pour certains Pères de l'Église ne pouvait pas être absout, même sur le lit de mort.
On pourrait absoudre éventuellement un Hitler repenti (où le péché abonde, la grâce surabonde...) mais pas une faiseuse d'anges qui demande l'extrême onction. Ce qui est intéressant est que la comparaison est d'actualité... Néanmoins, aujourd'hui... certains voient les choses un peu différemment...

très cordialement

votre soeur Pauline
avatar
pauline.px

Messages : 792
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 65
Localisation : bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lois religieuses et châtiments ?

Message  -Ren- le Mar 31 Jan - 17:08

pauline.px a écrit:Pour parler de l'efficacité réelle d'une sanction, il faut déjà s'entendre sur les objectifs que la commmunauté assigne réellement à ses sanctions
C'est l'un des aspects de la question :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15396
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lois religieuses et châtiments ?

Message  Blaise le Mar 31 Jan - 19:15

-Ren- a écrit:

Qu'il s'agisse d'un juif, d'un musulman ou d'un catholique, nous avons dans nos traditions religieuse une grande place accordée à la réflexion sur "la Loi" (Halakha, Charia, Droit Canon...). Ces lois envisagent des sanctions. Mais comment celles-ci sont-elles réellement interprétées ? Quelle est leur utilité ? Leur efficaécité réelle ?



-Pauline- a écrit:

Pour parler de l'efficacité réelle d'une sanction, il faut déjà s'entendre sur les objectifs que la commmunauté assigne réellement à ses sanctions.



Un exemple intéressant est l'excommunication. En principe ce type de sanction remplit une fonction pédagogique; et si elle exclut la personne c'est afin de mieux la réintégrer, en lui faisant prendre conscience qu'elle a elle-même, par ses opinions ou son comportement, pris ses distances avec la communion de l'Eglise. Il ne s'agit donc pas - toujours en principe - de "purger" l'Eglise d'un élément étranger, ou de protéger les "bons" chrétiens d'une influence pernicieuse. L'excommunication s'adresse à la conscience et invite à la conversion. Evidemment, son utilisation effective est marquée du sceau de l'ambiguïté. Beaucoup d'autres facteurs moins honorables peuvent entrer en lice.

Il existe une sorte d' « excommunication » chez les Juifs, le herem. Sur quoi portent exactement les rapprochements et les différences? voilà qui serait intéressant à aborder.
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lois religieuses et châtiments ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum